Trop loin à l'ouest...c'est l'est
Il meurt lentement celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui pas une seule fois dans sa vie, n'a fuit les conseils sensés. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Martha Medeiros

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Bangkok, dernière étape.


Nous arrivons en fin de matinée à la gare de Bangkok, 3ème et dernier passage, cette fois pour y rester.

 

 

 

Notre hôtel n'est pas trop loin de la gare, du métro, de chinatown c'est assez bien desservi mais le quartier n'est pas des plus charmant. Depuis nous en avons traversé d'autres plus ou moins proches, pas terribles non plus ! Il y a beaucoup de travaux, des bâtiments fermés ou en décrépitude, l'architecture de la ville... y'en a pas ! On dirait qu'aucun archi n'a jamais mis son nez dans les plans, rien n'a été pensé, c'est totalement anarchique. Contrairement à certaines villes où l'ancien et le neuf se marient bien, ici c'est l'inverse. Tous ça, le vieux décrépi et le neuf de mauvais goût et à l'économie forment un ensemble totalement... Pourri !

 

 

 

 

Évidemment je ne parle pas des quartiers business ou commerciaux qui sont tous modernes un peu pareil.
En revenant d'un petit tour le premier soir, à quelques centaines de mètres de notre hôtel, nous voyons des habitations sur pilotis, en bois et tôle de guingoi près d'un canal.

 

 

Tout à coup on voit une assez grosse tête se balader au dessus de l'eau... Un beau rat me dis-je... Rien d'étonnant... Mais à mieux regarder... non c'était un varan... Un truc monstrueux quand on a pu le voir en entier.

 

 

En fait ils vivent sous les habitations sur pilotis, et les gens juste au dessus !

 

 

 

Je dis ils car on en a vu au moins 7... Les uns après les autres ils sortaient d'une rive et traversaient, sans mentir ils pouvaient faire 2m, c'est pas des varans ce sont des crocodiles !


Une des visites phare de Bangkok est le Wat Pho qui contient le plus grand bouddha couché de toute la Thaïlande, le plus ancien. 43m de long, 15m de haut, couvert de feuilles d'or. Cette statue est située dans un vaste ensemble de beaux bâtiments au toit pointu, galeries, cours avec des dizaines de stuppas couverts de carreaux de céramique colorée.

 

 

 

 

 

 


Bangkok est une ville de canaux, qui a été nommée la Venise de l'Asie, c'est pour cela que pendant des décennies il existait des marchés flottants, très pratique et facile pour les marchands et pour les acheteurs qui n'avaient pas à se déplacer. Ces canaux sont toujours utilisés mais plutôt pour le transport de voyageur, les marchés sont plus rares ou folkloriques. Nous décidons d'aller malgré tout en voir un réputé plus authentique que d'autres....
Le marché de Talin Chan a lieu le week-end et est une sortie très prisée des Bangko...kois ? kais ? kiens ?

Bon, du moins il y a beaucoup de monde mais dès gens d'ici. Nous arrivons face à une entrée décorée de drapeaux au dessus d'un porche en bois.

 

 

L'allée principale est bordée de tas de boutiques de nourriture, de plantes et des cosmétiques à base de produits naturels.

 

 

 

 

 

On se sent tout de suite comme chez nous en France devant les stands des marchés artisanaux.

C'est la sortie du week-end mais ce n'est pas la boîte à touristes ! Plus loin nous arrivons devant les canaux. Certains s'amusent à nourrir les carpes ou autre bestioles à écailles qui bientôt ne nagent plus mais marchent, tellement il y en a à certains endroits. Ils sont monstrueusement nombreux ces poissons, parfois en surface, Ils sortent entiers de l'eau.

 

 

 


Au dessus des canaux sont installés à demeure des barges en bois avec des restaurants, autour se tiennent les barques. Ce qui est magnifique ce sont toutes ces petites barques qui vendent des produits alimentaires, préparent les plats que vous avez commandé au restau juste au dessus.

 

 

 

 

 

C'est vraiment très chouette et tout à fait authentique, poisson et langoustines grillés ont eu notre préférence.

 

 

On est vraiment ravi de notre choix de marché car il y a en plusieurs, de tout et n'importe quoi paraît-il, parfois ça s'apparente plus à un grand supermarché du tourisme sans aucun thaï, avec plus de babioles et t-shirt sans intérêt qu’un véritable marché.

Il est possible de louer les services d'un bâteau long tail à prix fixe pour faire le tour du canal, l'intérêt est de le prendre à plusieurs afin de diviser la facture. Nous avons donc partager le bateau avec 4 thaïlandais ce qui nous est revenu à 4euros par personne. Cette expérience est superbe également, on voit les canaux de l'intérieur cette fois et les multitudes d'habitation de tous styles. Les gens vivent là, sur les klongs, à l'ancienne avec de vrais vendeurs en bateau qui peuvent venir ravitailler jusque devant la maison.

 

 

 

 

 

 

 

Nous visitons “la maison des artistes”, un endroit vraiment très agréable ouvert à tous et berceau d'un ensemble d'artistes de tous horizons.  La décoration est parfaitement à notre goût, plancher, plantes vertes suspendues, volets à persiennes, mobilier en bois. On y trouve une exposition de tableaux, dessins, photos, objets divers et superbes marionnettes.

 

 

 

 

 

 

C'est un lieu complètement ouvert sur le canal, serein, où on peut s'arrêter pour peindre, créer mais aussi pour boire un verre, manger. Tout le quartier est vraiment agréable avec ses petits passages étroits, ponts et passerelles, on se croirait retourné dans le passé.


Bangkok ce ne sont pas que les klongs, il y aussi le quartier des affaires et d'autres très commerciaux avec boutiques de toutes sortes sur la rue kaosan par exemple ou le grand magasin de 6 étages MBK.

 

 

 

Même Ronald Mac Donald nous salue en Thaïlandais “sawatdi khrap” ! Les mains jointes ce n'est pas du folklore, on le voit souvent si ce n'est systématiquement pour saluer et remercier.

 

 


Depuis longtemps, bien conseillée par Céline qui était venue à Bangkok il y a quelques années, nous nous sommes inscrits à une journée guidée de Bangkok. Accompagnés de nos guides Maï et Ploï nous avons passé une super journée avec 2 familles de hollandais à visiter différents coins de la ville. Nous avons débuté notre tour par le quartier Chinatown, des ruelles très étroites, beaucoup de marchés couverts aux odeurs bien présentes, de tas de ferraille et moteur de camion... (Ils s'en servent pour les bateaux sur les klongs). Un dédale incroyable où il est parfois difficile de circuler, car nous sommes à vélo !

 

 

 

 

 

 


Après un long moment dans ce vaste quartier avec visite d’un temple bouddhiste chinois, nous avons pris un train pour nous éloigner du centre ville. Sur le trajet, lors des brefs arrêts, des marchands montent et descendent illico, voire même vendent depuis les rails !

 

 

 

45 minutes plus tard, nous nous trouvons dans le quartier plutôt musulman, plus calme, où l'on trouve beaucoup de champs de riz, plantation de bananes...C'est assez incroyable de se dire qu'on est à Bangkok alors qu'on est en pleine campagne.

 

 

 

 

Pour la majeure partie de notre parcours, nous roulons le long de canaux. Un sentier en béton les longe la plupart du temps, souvent avec de l'eau à droite, et à gauche. Attention, le passage est étroit et la plupart du temps il n'y a pas de garde corps et évidemment on ne passe pas à 2 de front... Ce qui pourtant arrive régulièrement ! Ces sentiers sont beaucoup utilisés notamment par les scooters.

 

 

 


Nous nous arrêtons plusieurs fois et notamment pour le repas de midi, dans un restau au milieu d'un vaste territoire vert, rempli de bambous et de nénuphars.

 

 

C'est en partie en sky-train, métro aérien, et en bâteau que nous faisons un bout de chemin de retour, avec nos vélos toujours ! Prendre le métro ou le skytrain ça veut dire, monter et descendre les escalators avec notre vélo, il faut connaître la technique.

 

 

 

Notre dernière étape se situe beaucoup plus en ville, au loin on peut voir les gratte-ciel.

 

 

Nous faisons une ultime visite dans un temple bouddhiste thaïlandais, où Nous nous faisons bénir par un moine. Patrick tout à coup illuminé s'est mis à prier pour nous en brûlant de l'encens... C'est inquiétant !

 

 


Nous apprenons que l'on peut s'engager pour être apprenti moine seulement pour 1jour, 2jours, 3jours jusqu'à plusieurs mois, ça casse le mythe.

Un dernier mot
Pour finir, on aimerait dire qu'on a été très très heureux pendant ces 316 jours de voyage que j'esperais en secret depuis longtemps. Rien n'a manqué à notre bonheur de voyager, les gens, les paysages, le dépaysement permanent, un pur bonheur sans ombre au tableau, un rêve.
Ça a été un plaisir de vous faire partager cette expérience alors que nous ne pensions pas que cela puisse tellement intéresser, à part nous ! On vous remercie de votre présence, de votre assiduité pour certains qu'on ne nommera pas, grâce à vous nous avons pris le temps de tout écrire, illustrer, ce qui pourra ainsi aider notre mémoire et rafraîchir nos coeurs des moments vécus.


Pour les inconditionnels, photos inédites des premiers jours à Rio de Janeiro et une des dernières sur l'île Kotao, au sud de la Thaïlande.

 

 

 

 

 


Publié à 05:22, le 12/07/2016, Bangkok
Mots clefs :
Ajouter un commentaire

Bravo !

Un final en beauté ! Quel joli cœur !
De l'authentique, du local. Ne manquait plus que les crocodiles ....
Bon retour les jeunes.
Merci pour ce merveilleux voyage.
Bisous

Publié par Une personne anonyme à 12:25, 12/07/2016

Lien
<- Page précédente