Trop loin à l'ouest...c'est l'est
Il meurt lentement celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui pas une seule fois dans sa vie, n'a fuit les conseils sensés. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Martha Medeiros

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Sydney

 

Sydney est une très grande ville avec beaucoup de faubourgs et des dizaines de ports. En effet , vue d'avion Sydney et sa banlieue ressemble à des fjords, il y a des bras de mer un peu partout et un service de ferry de dingue. Comme on peut le voir sur cette photo récupérée sur internet.

 

 


Le quartier du port central et de l'opéra “circular quay” est superbe ! C'est rien de le dire, je pense que nous n'avons jamais fait autant de photos d'un quartier.
Nous, nous sommes arrivés on fin de semaine, donc déjà, quand on arrive devant l'opéra de Sydney un vendredi soir au coucher du soleil, on ne peut-être que subjugué. Une effervescence de monde, ce bâtiment imposant, clair, super harmonieux sur le ciel bleu se teintant à peine, je ne m'attendais pas à ça.

 

 

 

C'est bien plus beau que sur les photos, un peu comme le vrai tableau et une reproduction imagée, il manque l'épaisseur, la matière, là c'est pareil.

Le bâtiment est en béton mais les toits sont entièrement recouverts de carreaux de faïence beige et crème de Suède,

 

 

l'architecte est danois ! On le voit blanc mais s'il l'était vraiment le reflet du soleil et de l'eau en plus ce ne serait pas tenable, là pas de réverbération insupportable. Cette harmonie parfaite vient de la réflexion de l'archi, Jorn Ultzon, sur la conception de la structure du bâtiment. Il a mis des mois à y réfléchir et est finalement parti d'une demie-sphère dont il a ensuite redecoupé l'ensemble en quartiers selon des proportions bien particulières.

 

 

Certains y voient un voilier, d'autres un coquillage, paraît-il que les plus gourmands y voient des tacos ! Les travaux ont débuté en 1958 mais il a été inauguré en 1973 par Elisabeth II.


On s'est fait une visite à l'intérieur et on a appris qu'il y avait 5 salles de différentes tailles, mais mis à part le plaisir d'y rentrer, ce n'est pas plus beau que n'importe quel beau théâtre.

 

 

 

Le bar-restaurant extérieur est par contre très luxueux et la décoration très recherchée.

 

 

Il y a eu bien des histoires politiques et financières autour de cet opéra lors de sa construction. Il a failli ne jamais voir le jour tel qu'il est, Jorn Ultzon s'est retiré du projet en 1966 du fait de querelles et contre-temps interminables. Au final,14 ans de travaux et 107 millions de dollars au lieu de 3 ans et 7 millions, sacrées différences !
On peut y voir des opéras mais aussi du théâtre, de la danse, des concerts pop, même Prince est passé il y a peu (400 dollars la place la moins chère) et Conchita Wurst pour un unique concert, la veille de notre arrivée. Pour les incultes dont je fais partie c'est un travesti qui a gagné l'Eurovision, en 2014.


Le pont, “harbor bridge”, sur la gauche de l'opéra, bien plus ancien que lui (1932) est aussi une merveille.

 

 

 

La construction est incroyable pour cette période, les ouvriers devaient être perchés là dessus...peu de machine téléguidées je présume à cette époque ! On l'a passé dans tous les sens, par en dessous en bateau d'un côté, de l'autre, à pieds et même avec le van pour repartir... Il ne manquait plus que la visite de la structure en métal, ça se fait, 150 euros chacun... Ça aurait été délirant mais vu le prix, non !

 

 

 


Entre le pont et l'opéra, le port bondé de ferry

 

 

 

et régulièrement d'un paquebot,

 

 

et en arrière, la ville avec ses gratte-ciel mais les restes aussi du XIXe siècle !

 

 

 

Quasiment face au port, sous le pont, le parc d'attractions....

 

 

Tous ça, ces diverses choses à différents moments de l'histoire de Sydney se marient très harmonieusement... Sans parler de cette mer et de ce ciel qui n'ont pas cessé d'être bleus durant nos 5 jours de présence.


Notre hôtel bien centré nous a permis de traîner très très souvent dans ce quartier vivant et chaleureux. Pour descendre vers les quais, il faut traverser un long parc “hyde parc” dont les arbres immenses forment une arche,

 

 

longer la cathédrale Sainte Mary,

 

 

vers la fin une fontaine aux scènes de mythologie grecque.

 

 

Mais d'abord suivre une grande avenue qui en ce moment comporte un artifice exceptionnel,

 

 

une grande capote rose, postée là pour rappeler que le combat contre le sida est toujours d'actualité. En ce week-end de mardi gras - gay parade, c'était très symbolique.

Et au même moment de l'autre côté de la rue, un homme scande le seul remède à tout... Selon lui !

 

 

Ce type de prosélytisme est possible dans de nombreux pays.


C'est de la mer que l'on peut le mieux observer le découpage de la côte et se rendre compte de la multitude de criques et de ports.
Nous avons visité différents quartiers plus ou moins lointain grâce aux ferry, Darling Harbour avec son musée maritime et de vieux bâteaux,

 

 

 

Manly avec sa plage

 

 

 

et évidemment Bondi beach ! Qui n'a pas vu Bondi n'a pas vu Sydney !!! Elle est immense et le dimanche, encore en été... Elle est bondie !!

 

 

Il y a une belle balade à faire tout au long de la côte, un charmant chemin super agréable qui permet de voir d'autres quartiers, les différentes et multiples petites plages et souvent leurs piscines d'eau salée associées, le cimetière... Belle vue de là haut !

 

 

 

 

 


En ville on est entré dans le grand magasin le plus luxueux au monde selon le lonely, “Queen Victoria Building”. Un bâtiment ancien, avec ses marches et ses vitraux légendaires mais aussi ces 3 étages, ses rampes et ses horloges d'époque, en fonction, d'une complexité incroyable.

 

 

 

 

 

A Moscou, sur la place rouge, il y a le plus vieux centre commercial au monde et le plus luxueux à mon avis en ce qui concerne les marques qu'il héberge (Hermès, Cartier, Dior). Le bâtiment est au moins aussi beau que celui de Sydney à l'extérieur mais celui de Sydney est peut être plus travaillé à l'intérieur.


On a aussi fait le tour du quartier initial “the Rock”. Cest très petit, quelques rues à peine mais ce type de portes, de murs, de marches d'escaliers ne se trouvent nulle part ici forcément.

 

 

 

 

C'est un pays jeune, alors ce que nous sommes habitués à voir nous, dans tous nos villages européens pour eux ça fait vraiment “préhistorique”. Mais c'est vrai que c'est le premier quartier et le plus ancien, gardé en l'état, il a sa valeur. On a encore une belle vue du pont, de l'opéra. Tout proche aussi un autre quai bordé de restaurant dont l'un a installé des mâts sur sa terrasse.

 

 


Toujours dans le même quartier, le musée des arts modernes avec quelques pièces aborigènes très sympas. Un parc superbe à ne pas rater non plus est le “royal botanic garden”, majestueux, 200ans le monsieur ! Nous avons apprécié le “succulent garden”!

 

 

Il est effectivement succulent ce jardin, la traduction est en vérité “le jardin des plantes grasses”, je préfère le nom en anglais.

La mare aux nénuphars du plus fleuri au plus graineux,

 

 

 

avec l'ibis qui prend son bain.

 

g

 

Un kiosque, une serre, un lac, des fontaines et même une horloge solaire décorée de plantes que l'on peut reconnaître, c'est fort !

 

 

 

Après 200 ans, forcément les arbres sont immenses mais les gratte ciel gagnent !

 

 

Ce qui est bien ici c'est qu'on peut toujours marcher sur les pelouses, elles sont faites pour qu'on s'y “ébatte”, prélasse, la sortie principale du jardin donne sur l'opéra.

 

 

 


Tout semble mener à ce quartier, ce port. Et dire que les propriétaires des appartements sur la rive opposée avaient peur que leur bien perde de la valeur après la construction du Sydney Opera house ! Je ne m'en fais pas pour eux !

 


 


Publié à 06:13, le 8/03/2016, Sydney
Mots clefs :
Ajouter un commentaire

hou hou

salut les amoureux,

ou vous etes ?
on veut connaitre la suite de vos aventures, on s'ennuie nous.
gros bisou à vous 2 et donnez nous vite des nouvelles

Publié par family saint cannadais à 16:06, 23/03/2016

Lien

Pas évident

Coucou ! Effectivement on a un peu de mal à pouvoir se connecter comme il faut et suffisamment de temps pour écrire le blog. Là on a de la connexion. On essaie de rattraper un peu notre retard.... mais pas tout ! On est à Magestic Island, une petite île à 400km au sud de Cairns, notre destination finale. On part d'Australie pour Bali le 1er avril et c'est pas un poisson !
Bonne fêtes de Pâques à toute la famille

Publié par Sylvie à 08:54, 24/03/2016

Lien