Trop loin à l'ouest...c'est l'est
Il meurt lentement celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui pas une seule fois dans sa vie, n'a fuit les conseils sensés. Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n'écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. Martha Medeiros

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



Vers Kingston

 

Aujourd'hui nous descendons encore plus au sud, vers Queenstown. Le temps est mitigé, il bruine, ça s'arrête... Notre quotidien quoi ! On fait comme les autres, on s'habitue, en fait non, on subit poliment. On s'arrête malgré tout aux points de vue indiqués, aux cascades et c'est quand même sympa, voire très beau.

 

 

 


Parfois le passage des humains, une fois n'est pas coutume, rend le site naturel, sinon plus beau du moins plus intrigant.

 

 

 


Petit à petit le ciel se dégage pour parvenir à nous montrer des paysages grandioses. La route serpente dans la montagne, les forêts disparaissent au profit des prairies ou de monts pelés, c'est nettement plus aride.

 

 

 


Aujourd'hui je pense à Pierre qui aime rappeler ces derniers vers d'Edmond Rostand : Ô Soleil ! Toi sans qui les choses ! Ne seraient que ce qu'elles sont !
Je l’ai toujours comprise cette phrase, mais là elle prend vraiment tout son sens, je l'intègre complètement et tout comme lui je la rappellerais souvent. C'est beau mais sans soleil, ce n'est qu'un lac, qu'une cascade, qu'une vallée. Le soleil illumine, c'est lui qui rayonne mais il fait rayonner chaque chose. Sans lui pas de couleur ni relief, c'est le far naturel des paysages, amis de la poésie bonsoir !


Nous arrivons à Wanaka, petite ville à 70km de Queenstown.

La ville est surtout connue je pense car elle borde le lac Wanaka qui lui est superbe.

 

 

Un très joli lac, des agencements touristiques agréables mais des rues sans âmes, parfois un peu commerçantes et ça ne nous intéresse pas, un “marché”, c'est à dire 4 tentes avec quelques produits bio, peu, hors de prix, la baguette, pas levée à 4euros ! Vraiment les petites villes de Nouvelle Zélande souvent ne valent pas le détour...


Il y a parfois des gens inventifs tout de même, c'est leur brin de fantaisie sans doute, nous avions déjà vu des clotures décorées...

 

 

 

mais là, on comprend très vite qu'ici l'atmosphère est plus chaude !

 

 


Cette visite éclair à Wanaka, qui est dit-on Queenstown en petit, ne nous engage pas à une longue visite à Queenstown... On ne sait pas si on fait bien mais nous changeons nos plans et nous passons Queenstown sans nous y arrêter pour aller vers Te Anau.
Cette région autour de Te Anau n'était pas du tout prévue car vraiment basse et excentrée, c'est le début de la région des fjords, encore un parc national : Fjordland, c'est assez attirant. Ce ne sont pas les fjords d'eau de mer comme en Norvège (vus mais sans en garder un souvenir impérissable, brumeux, pluvieux) mais des lacs. Jusqu'au soir ce ne sont que lacs superbes, montagnes immenses jusqu'à arriver à Kingston.

 

 

 

 

 

 

Il fait beau et clair jusqu'au soir et pour fêter ça nous nous arrêtons dans un vrai camping avec douche chaude, cuisine et internet ! Patrick nous prépare un bon barbecue de côtes d'agneau et goûte pour la deuxième fois du vin néo-zélandais, il est très bon. Tout de suite la vie est plus belle avec du soleil et un bon barbecue ! Nous sommes requinqués pour quelques jours !
 


Publié à 08:17, le 21/01/2016, Queenstown
Mots clefs :
Ajouter un commentaire